La prodigalité du Précieux Sang

22 Juillet, 2020
Provenance: fsspx.news

Je veux éclaircir ce que j'ose appeler, sans crainte d'être mal entendu, la prodigalité non nécessaire du Précieux Sang, en exposant les circonstances dans lesquelles il a été versé, et la manière dont il l'a été pendant les trente-trois années de la vie de Jésus. 

Nous resterons attachés de la manière la plus étroite à l'esprit de l'Eglise, si nous choisissons, pour nous y arrêter spécialement, les sept effusions sanglantes qui nous ont été offertes comme les objets d'une dévotion enrichie de nombreuses indulgences. 

Il y a eu quelques variations dans le dénombrement qu'ont fait différents saints des sept effusions sanglantes ; cependant cette différence n'a guère été qu'une différence de division. Le dénombrement que nous adopterons est celui qui a été approuvé et enrichi d'indulgences par Pie VII. Ces sept effusions sanglantes sont : la circoncision, l'agonie, la flagellation, le couronnement d'épines, le chemin de la croix, le crucifiement et l'ouverture du Sacré-Cœur. 

Il y a, sans aucun doute, une intention divine dans ces sept mystères. Nous trouverons qu'ils font ressortir l'esprit du Précieux Sang de la manière la plus complète et la plus touchante ; s'ils se ressemblent, ils sont aussi tout différents les uns des autres. 

Ils possèdent ce mélange de similitude et de différence dont résulte si souvent la beauté des ouvrages divins.