Marie, modèle d'épouse et de mère

18 Juillet, 2020
Provenance: fsspx.news

Il est bien difficile aujourd’hui pour les membres de la famille de comprendre, d’aimer et de conserver la place que la Providence leur a assignée au sein de leur foyer. Il leur est encore plus difficile d'accomplir paisiblement et fidèlement les devoirs correspondant à leur mission. En effet, l’esprit d’indépendance, d’égoïsme, d'orgueil et cette soi-disant libération de la femme ont aveuglé hommes et femmes sur leur rôle respectif.

Il est donc très important de rétablir l’ordre choisi par Dieu et nous considèrerons ici la place privilégié et réelle de la femme dans ce modèle parfait qu’est la Vierge Marie.

Devant nous se tient, pour ainsi dire, l'Immaculée, la Reine par-dessus tous les anges et les saints, la Mère choisie du Créateur et le Rédempteur du monde entier. Et que fait-elle ? Elle vit la vie discrète d'une femme au foyer et d'une mère de famille de la petite maisonnée. Tout ici est discrétion, modestie, simplicité, grande pauvreté, amour éternel pour le prochain, qui lui vient en aide dans tous les besoins.

Lorsque les autres filles et femmes du village la rencontrent alors qu'elle puise de l'eau au puits, elles lui sourient et passent sans même se douter qu'elles ont salué la Médiatrice de toutes les grâces, la Corédemptrice et Reine de l'Univers. Cette humilité et cet amour de la discrétion sont la grâce spéciale de l'Immaculée pour la famille, sans laquelle une femme ne peut jamais être une bonne mère et une bonne épouse.

Marie était "fiancée à un homme nommé Joseph" (Mt 1, 18 ; Lc 1, 27). Ces fiançailles sont synonymes de mariage. Saint Thomas dit avec les Pères qu'il y a eu un véritable mariage entre Marie et Joseph, car l'essence du mariage consiste en une union indissoluble des personnes, par laquelle chacun des deux époux doit maintenir une fidélité indéfectible à l'autre (Somme théologique, III, q. 29, a. 2). Il y a donc eu cette union indissoluble entre Marie et Joseph, et un immense amour mutuel.

Cependant, Marie est, dans une mesure beaucoup plus grande que Joseph, entièrement possédée par Dieu, entièrement et complètement dévouée à Dieu, dans la mesure où Dieu la possède entièrement, et où l'Esprit Saint fait d'elle son sanctuaire choisi, son épouse.

Comment concilier les deux ? Nous sommes ici à la source du mystère de la charité, à la source de la vraie communion, de l'amitié entre les âmes, à la source du vrai mariage chrétien. Comme Marie, chaque personne appartient d'abord et avant tout entièrement à Dieu. Il n'y a qu'un seul véritable amour qui vient de Dieu et retourne à Dieu, parce que Dieu est charité.

Le Cœur de Marie vit son fiat envers Dieu sans interruption, elle lui fait entièrement confiance, se laissant entièrement guider par Lui. L'Esprit Saint veut maintenant qu'elle donne son Cœur à saint Joseph, afin que son amour pour Dieu soit manifesté, appliqué concrètement, qu'il rayonne et continue de rayonner à travers sa charité envers saint Joseph. Ainsi, elle ne retire rien de son abandon total à Dieu ; au contraire, elle le vit dans sa plénitude, aimant son époux de l'amour même qu'elle a pour Dieu.

Ainsi, Marie nous montre une loi de vie importante : plus nous aimons Dieu et lui sommes donnés, plus nous aimons notre prochain. De cette manière, Marie nous donne la clé d'un mariage vraiment heureux, car un mariage n'est heureux que lorsqu'il est vécu dans une atmosphère de véritable amour : aimer Dieu en son conjoint et aimer son conjoint en Dieu par Marie.